Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog















































27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 01:05

Pour marquer le coup, je met en ligne une petite série photo retraçant ces cinq dernières années.


 Portugal...sea, cycle & surf



Tout premiers coups de pédales dans les rues de Marseille



Canicule 2003 en Espagne



Maroc



Tempête de sable en Mauritanie (photo Peripecycle)



Mali et pain de singe (Photo Peripecycle)



Bosnie



Turquie



Première neige en Turquie



Lac de sel en Iran



Nouvelle-Zélande



Sur les pistes du Cambodge

Repost 0
Published by chris - dans Divers
commenter cet article
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 23:37

 























Repost 0
Published by Chris - dans U.S.A
commenter cet article
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 22:53




Repost 0
Published by Chris - dans U.S.A
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 04:44

 

J'étais ce matin là, devant mon petit feu essayant de me réchauffer les mains avant de reprendre la route. Tout en reniflant, je regardais les dernières feuilles, tristement accrochées aux arbres nus. Plus de doute possible l'hiver était là, l'eau de mes bouteilles était gelée, tout comme ma tente, ma nourriture, mes chaussures, mon sac de couchage, mes pieds... plus de temps pour les flâneries. Je ne voulais vraiment pas vivre le plein hiver Canadien, et pour cela, il me fallait remonter le fil des saisons, vivre un second automne, pour rejoindre des températures plus clémentes. Le sud devin mon obsession. Après 400 km de montagnes, j'arrivais enfin à la frontière américaine. D'expérience je savais que les frontières sont toujours plus faciles à franchir en soignant son apparence . J'enfilais donc mes plus beau habits et surtout rasais ma barbe de deux mois qui me tenait si chaud. En arrivant au poste frontière je fus très surpris de l'accueil des douaniers américains, le premier officier qui m'aperçut,  brandit les deux bras en l'air en guise de bien venue. Un peu plus, il me prenait dans ses bras! Après les questions de routine, quelques blagues, un formulaire et une prise d' empreinte digitale, j'étais enfin aux Stats dans l'état de l'Idaho. C'en était bien fini avec le grand nord américain! Mais le froid, bien que moins intense était toujours trop présent à mon goût. J'ouvris ma carte routière, et repérais la route la plus directe vers le sud. La hight way 95. Jour après jour, je cheminais vers le soleil de midi, chaque km était une mini victoire sur le froid. Peu à peu les arbres redevinrent feuillus. Du rouge, les feuilles passèrent à l'orange puis au vert pâle; J'étais revenu en début d'automne! Actuellement, je suis dans la ville de Fruitland au sud de l'Idaho, en moins de vingt jours, 1400 km ont été parcourus. Les nuits sont froides mais plus aussi glaciales. Certain jour je peux à nouveau sortir le short et le débardeur. Mais la "fuite" de l'hiver continue, en suivant la route 95, j'arriverais bientôt dans l'état du Nevada, les déserts américains... et viva Las Vegas...

Repost 0
Published by Chris - dans U.S.A
commenter cet article
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 09:32

.
.

Ras le bol des sentiers battus touristiques ! En arrivant dans le secteur des champs de glace Columbia, je fus déçu par le nombre d’infrastructures touristiques et sa surpopulation, enlevant beaucoup de charme à ce magnifique endroit. Depuis la terrasse du grand centre d'information, j’embrassais de la vue trois glaciers et plusieurs sommets de plus de 3000 m. En vue d’une prochaine ascension, je traçais des itinéraires imaginaires dans les montagnes environnantes. Le glacier central (glacier Athabasca) balafré d’une route de glace parcourue par des centaines dautocar tout terrain, n’était pas ce que je recherchais. Le superbe Mt Athabasca, se plantait sur la gauche du touriste glacier. Un glacier plus modeste (glacier little A) cheminait le long de sa face nord. Mon matériel d’alpiniste "en herbe" ne me permettait pas une telle ascension! Aussi mon regard se posa sur une plus petite montagne, sans neige, voisine du Mt Athabasca. Elle me paraissait toutefois suffisamment haute pour espérer avoir une vue imprenable sur les glaciers et toute sa région. Je l’appelais le Mt Demi-lune. Vue d’en bas ses pentes et ses quelques névés ne me paraissaient pas insurmontable. C’était décidé ! Demain, je monterai la haut.

   "Depuis la terrasse du grand centre d'information (...) je traçais des itinéraires imaginaires dans les montagnes environnantes"

.
.
.
Lever à 8h, 8h30 arrivèe au  centre d information. Apres avoir avale un litre de jus d’orange je commençais l’ascension, muni d’un sac rempli, de fringues, deux rations de riz, une bouteille d’eau. 

Au bout d’une heure j’arrivais à un surplomb, m’offrant une belle vue sur le glacier little A et la vallée environnante. Le Mt demi-lune se dressait à présent juste devant mes pieds. La longue pente très inclinèe n’était qu’un champ d’éboulis de pierres tranchantes comme des rasoirs. Une sorte de sentier coupait sans complexe en ligne droite la forte pente jusqu’au sommet. Ce fut bien plus dur que je ne me l’imaginais … à chacun de mes pas, les pierres se dérobaient et la plupart du temps je devais avancer à quatre pattes, telle une chèvre des montagnes, obèse, à qui l’on aurait attaché les deux pattes de devant entre elles! Peut avant midi, j’arrivais enfin à quelques mètres du sommet. Je fus pris d’un léger vertige en découvrant le panorama de l’autre côte. La montagne s’arrêtait brusquement en falaise sous mes sabots.  La vue qui s’offrait à moi dépassait largement ce dont j’imaginais la veille! Mon choix était le bon . Je dominais largement de la vue le glacier little A et un glacier caché, le glacier boundarie, grand champ de glace vierge, où miroitait le soleil. Ses eaux coulaient dans un petit lac turquoise et aussi loin que mon regard … j’suis mauvais pour les descriptions, mais les photos sont là...

Je prenais ma première portion de riz, et après une longue contemplation, je commençais la descente vers le glacier little A.  Je comptais rejoindre mon point de départ en longeant le flanc du glacier, mais rapidement je fus bloqué par un ravin de 5 m, laissant deviner une falaise.  Le raidillon qui m’avait mené jusque ici était bien trop abrupt pour pouvoir faire demi-tour. Il ne me restait plus qu’à longer le glacier mais en amont. Après deux ou trois cent mètres je trouvais une voie facile pour rejoindre le chemin de l’allée. Peu avant la fin, les muscles fatigués l’esprit dans le demi-lune, je me retrouvais les fesses à terre avec une légère entorse de la cheville dûe a une pierre qui venait de se décrocher. De retour au centre d’info je m’offrais une belle glace au chocolat, me reconscilliant pour un moment avec le milieu du tourisme de masse!

 

Au bout d’une heure j’arrivais à un surplomb, m’offrant une belle vue sur le glacier little A et la vallée environnante."


.




 Vue depuis le sommet, en face le Mt Athabasca. A gauche le glacier boundary, à droite le glacier little a

.

 "j’arrivais enfin à quelques mètres du sommet. Je fus pris d’un léger vertige en découvrant le panorama de l’autre côte(...) la montagne s’arrêtait brusquement en falaise sous mes sabots"

.


Repost 0
Published by Chris - dans CANADA
commenter cet article
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 06:20









Glacier Athabasca

Repost 0
Published by Chris - dans CANADA
commenter cet article
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 20:46


Ce matin, la neige est là, j'ouvre ma tente et un chien me saute dessus... il recherche désespérément un peu de chaleur. Je suis un peu nerveux, la veille au soir ce chien abandonné (la ville la plus proche est a 75km d'ici) m'avait attaqué et j'avais dû le repousser à l'aide d'un bâton. Mais sous la neige on se serre les coudes...

Repost 0
Published by Chris - dans CANADA
commenter cet article
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 20:13
Repost 0
Published by Chris - dans CANADA
commenter cet article
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 00:53
cuisiner les coprins chevlu
Après  l'installation du bivouac, je pars en excursion dans la forêt entourant ma petite prairie, à la recherche de champignons comestibles. Je reviens à la nuit tombante bredouille, j'ai réussi à identifier une seule espèce (hallucinogène) mais dans le doute, je m'abstients (en pleine nature loin de toute habitation mieux vaux ne  pas déconner avec ça)!!!
Au réveil la tente est trempée, j'ai essuyé un gros orage cette nuit. Je pousse mon vélo jusqu'à la route et là ... magie du champignon, une tribu de Coprin chevelu est apparue pendant la nuit! Je fouille mes saccoches pour concocter un bon petit repas...

Risotto au coprin chevelu
(pour un gros mangeur)
2 tasses de riz
4 tasses d'eau (500ml)
Environs 15 champignons
1 bout de gingembre
2 gousses d'ail
1 demi citron
2 doses de crème individuel pour café
huile d'olive
une pince de sel, poivre et origan
 
Cuire le riz pilaf en ajoutant le sel et l'huile d'olive. Pendant la cuisson, lorsque le riz et l eau ont environ le même niveau, je verse tout le reste sauf la crème et le citron que je rajoute à la fin dans ma gamelle.
Et voila, le tour est joue!
Bon app!!!
Plus de champignons comestibles sur Acoucoula.com
Repost 0
Published by Chris - dans CANADA
commenter cet article
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 00:50



Repost 0
Published by Chris - dans CANADA
commenter cet article