Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog















































26 mai 2006 5 26 /05 /mai /2006 16:42
Repost 0
Published by Chris - dans INDE
commenter cet article
25 mai 2006 4 25 /05 /mai /2006 16:32

La dernière série de photos en Inde. Demain (vendredi 2 Mai), nous nous envolons… vers la Thaïlande.

 

 

 

 

 

  
 

 


Repost 0
Published by Chris - dans INDE
commenter cet article
18 mai 2006 4 18 /05 /mai /2006 11:32









Repost 0
Published by Chris - dans INDE
commenter cet article
16 mai 2006 2 16 /05 /mai /2006 12:17

Dans le wagon-lit du train pour Calcutta, la majeure partie des passagers est endormie quand le train s’arrête à une petite gare perdue. A peine ais-je le temps d’allumer une cigarette sur le quai, que j’aperçois déjà un homme fouiller ma couchette dans le wagon.
En un éclair je me retrouve face au voleur qui sursaute en se prenant une première gifle. Abruti et surpris, l’homme se relève en position de combat. Nullement intimidé, je le gifle une seconde fois, sous les regards ensommeillés des passagers. Les lumières s’allument soudainement, les indiens jacassent en tous sens et chacun s’agrippe à son sac. Le voleur fuit sans mot dire et je retourne sur le quai finir ma cigarette. Mais le train redémarre déjà et je me retrouve, clope au bec, en train de courir pour rattraper mon wagon. A mon retour, un policier et son détenu enchaîné sont assis sur ma couchette. Confus, je demande poliment à récupérer ma place. Le policier me cris dessus et se sert de sont détenu comme intermédiaire. Le prisonnier – imbibé d’alcool - balbutie vulgairement, m’explique qu’il travaille pour le gouvernement et que je vais devoir partager ma banquette pour ce trajet de nuit… Contrarié, je m’assois et le détenu me raconte un tas de salade et me donnant des coups de coude dans l’estomac toutes les 2 secondes comme si nous étions voisins de cellule. C’en est trop, j’engueule les deux hommes et les sommes de me foutre la paix ! Mais la situation se retourne contre moi : le policier sort de ces gonds, prend la défense de son prisonnier et me hurle dessus comme si j’étais l’« Ennemi publique numéro 1 ». Devant le ridicule de la situation, Sandra intervient et cris plus fort que les deux hommes réunis. Bouche bées devant une telle autorité féminine, ils repartent sans insister. Le spectacle est terminé, les indiens reteignent leurs lumières … encore 14h de train avant d’arriver à Calcutta

PS : Ma roue arrière étant cassée, nous avons du rallier Varanasi – Calcutta en train

Repost 0
Published by Chris - dans INDE
commenter cet article
10 mai 2006 3 10 /05 /mai /2006 17:14

Repost 0
Published by Chris - dans INDE
commenter cet article
28 avril 2006 5 28 /04 /avril /2006 07:09

Pour un hindou, aller aux toilettes est un acte qui doit s’accomplir selon un rituel bien précis. Le lieu choisi ne peut être situé à proximité d’un temple, d’un banyan, du bord d’une rivière, d’un étang, d’un puit ou d’un carrefour fréquenté. Le sol ne doit pas être de couleur clair ni labouré, mais plat et dégagé, et surtout à l’écart de toute habitation. Avant de s’exécuter, un hindou doit retirer ses sandales si il en possède, s’accroupir aussi bas que possible et ne jamais se relever en cours d’action. Il doit prendre garde, sous peine d’offense grave, à ne pas regarder le soleil, la lune, les étoiles, un feu, un brahmane, ou une image pieuse. Il doit observer le silence et s’interdire de se retourner pour examiner son œuvre. Enfin, la règle veut qu’il finisse par se nettoyer avec un mélange de terre et d’eau. Malheureusement, ces règles ancestrales ne peuvent plus vraiment s’adapter dans un pays ou les bidonvilles des mégapoles se multiplient au galop !

Repost 0
Published by Sandra - dans INDE
commenter cet article
23 avril 2006 7 23 /04 /avril /2006 13:33

7100 KM… toujours en Inde sous 50 ° au soleil. Notre acheminement vers Calcutta se fait lentement mais sûrement. Ces dernières semaines, nous avons traversé de grandes villes (Agra et son Taj Mahal, Jaipur, Lucknow) pour arriver aujourd’hui à Varanasi, ville sacrée de l’Inde au bord du Gange. Ici, il ne faut pas être surpris de rencontrer un singe qui rentre naturellement dans votre chambre pour aller prendre une douche !
Ces deux 2 dernières semaines, nous avons eu la visite de notre ami Julien qui a pédalé avec nous et une succession d’intenses évènements se sont déroulés. Difficile de trouver de l’intimité en Inde… la population est tellement nombreuse qu’où que vous soyez, quoi que vous fassiez, il y a toujours un hindou quelque part pour vous observer : sur les routes, en camping et lors des repas, nous devons constamment affronté une horde de gens qui viennent scruter les extra-terrestres venus de nulle part ! Dès que vous êtes installé, un premier hindou appelle tout son village qui appelle aussi le village voisin et en quelques minutes, une 50ène de personne vous regardent comme on regarde la télévision. Le montage de la tente est un spectacle, la préparation de la nourriture est un spectacle, nos discussions sont un spectacle… et même la « pause pipi » est un spectacle ! Quand vous leur demandez de partir, ils ne comprennent pas et vous regardent avec encore plus d’incompréhension. Ici, regarder les autres n’est pas gênant, c’est dans leur éducation. Quand les hommes partent enfin à la tombée de la nuit, les singes prennent la relève et vous jettent des mangues sur la tente pour marquer leurs territoires. Au matin, ne soyez pas surpris de vous trouver nez à nez avec un buffle curieux avant que, de nouveau, tout le village arrive pour assister au démontage de la tente ! Difficile de faire le vide dans sa tête avec tout ça ! Mais les hindous restent toujours aussi accueillants même si notre éducation ne nous permet pas de comprendre la leur…. Oui ! L’Inde est une grande épreuve dans un voyage car c’est un pays difficilement compréhensible de l’extérieur : sa pauvreté, sa surpopulation…. Mais le plus important est de savoir rester ZEN !
Gandhi nous dit : « tout ce qui n’est pas partagé est perdu »….

PS : faute de probleme technique, toutes les nouvelles photos sont a la fin de l abum photo Inde. 

Repost 0
Published by Sandra - dans INDE
commenter cet article
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 10:29

16 200 km au compteur…. Courbaturés de partout, muscles contractés, bouches desséchées et estomacs vides, nous arrivons enfin à la ville de JAIPUR à l’est du désert du Rajasthan.

Quel jour sommes-nous ? Dans ce décors sahélien, toute notion du temps s’était perdue…. Combien de jours passés sans eau potable dans cet immense désert ? Sur des petites routes d’entre-dune, le sable a progressivement recouvert le bitume, les routes se sont dégradées et la température est montée à 43° ! Nous avons souvent du pousser les vélos sur des chemins chaotiques et sableux. Dans les petits villages, les gens nous regardaient, ahuris et amusés de voir « deux blancs » traverser à vélo ce qu’ils ne traversent même pas à dromadaires. Mais nous avons fait des rencontres extraordinaires et partout, nous avons été reçus comme des Rois. L’échange est souvent riche dans les contrées reculées et la population n’hésite pas à vous offrir leur bien le plus précieux : l’eau (même si elle est vaseuse et imbuvable pour nous !). Eh oui ! Ce sont toujours les gens qui n’ont rien qui vous offre le plus !

Repost 0
Published by Sandra - dans INDE
commenter cet article
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 10:26

Le système des castes en Inde existe depuis – 1500 ans avant J-C.

Reposant sur la division par la JATI, ce système stipule que la naissance définit le degré d’impureté et l’appartenance à un groupe. Au nombre de 4 000 environ, les castes Indiennes sont répertoriées légalement depuis 1936. Elles sont divisées en plusieurs catégories :

1 - Les Forward castes : regroupant les castes supérieures des brahmanes (religieux), des kshatrya (guerriers) et les vaishya (grands et petits commerçants).

 : regroupant les castes supérieures des (religieux), des (guerriers) et les (grands et petits commerçants).

2 - Les Backward castes : castes intermédiaires et inférieures des shudra (serviteurs), petits paysans et petits artisans.

 : castes intermédiaires et inférieures des (serviteurs), petits paysans et petits artisans.

3 - Les Scheduled castes et other Backward classes : qui regroupent les intouchables (les plus pauvres qui vivent souvent dans la rue, 20% de la population), dans lesquels sont englobées les tribus des aborigènes de l’Inde (400 tribus représentant 67 millions d’individus, soit 8,1% de la population).

 : qui regroupent les (les plus pauvres qui vivent souvent dans la rue, 20% de la population), dans lesquels sont englobées les tribus des aborigènes de l’Inde (400 tribus représentant 67 millions d’individus, soit 8,1% de la population).

Cette liste des castes a été révisée en 1950, puis en 1976 par une commission du gouvernement indien mais rien n’a vraiment changé. Seul Gandhi plaida pour l'intégration des intouchables au reste de la société hindoue. Il les rebaptisa « peuple de Dieu ». Plus tard, Bhimrao Ram-ji Ambedkar (principal défenseur des intouchables) fonda des écoles et des universités pour les intouchables et lutta pour leurs droits politiques.

 

Malgré cela, le système des castes est toujours aussi présent en Inde : les individus appartenant à une caste spécifique sont contraints à ne pas quitter leur caste. Les mariages sont toujours « arrangés » par les parents et se font entre membres d’une même caste ou de rang égal.

 

La transmission des métiers de père en fils confère aux castes un caractère strictement héréditaire, renforçant ainsi la suprématie des brahmanes et maintenant, de génération en génération, des millions d'individus dans un état de pauvreté et d'analphabétisme.

Repost 0
Published by Sandra - dans INDE
commenter cet article
19 mars 2006 7 19 /03 /mars /2006 10:35

Depuis le 13 mars, nous pédalons sur des terres qui nous semblent paradisiaques ! Ahhhhh !!!! Quel bonheur de retrouver un sens à notre voyage ! Fini les escortes de police et les tensions diplomatiques…. Ici, tout n’est qu’enchantement et le chant des sirènes Indiennes donnent des ailes à nos vélos. Les routes de campagne sont paisibles et les animaux tropicaux nous saluent au passage. Leurs vives couleurs se mêlent à celles des saris éclatants et des champs de blé d’un vert fluorescent. Partout où nous passons, nous sommes accueillis à bras ouverts. Les femmes nous lancent des fleurs pour nous souhaiter la bienvenue et l’hospitalité des gens nous touchent plus que jamais. Ici, tout n’est que paix et tranquillité : les Dieux SHIVA et VICHNOU se tiennent la main et les vaches sacrées sont partout : dans les rues, les stations de train, les restaurants… et même les halls des cinémas !... Mais ne rêvez pas trop…. Nous connaissons bien l’Inde pour l’avoir déjà visiter… et nous savons que ce paradis va bientôt se transformer en un périple incroyable et surréaliste ! Pas plus tard qu’hier, un sage nous a béni et nous a invité à manger une patte molle et infecte qui sert d’offrande à SHIVA : « Soyez les Bienvenus en Inde. Par ma bénédiction, vous êtes désormais des voyageurs protégés des Dieux »… puis il nous a forcé à manger la cendre qui était dans le bac sacré de l’Autel… sympa… qui n’en veut ?

 

Repost 0
Published by Chris - dans INDE
commenter cet article